ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Ingénierie des Systèmes d'Information

Networking and Information Systems
1633-1311
Revue des sciences et technologies de l'information
 

 ARTICLE VOL 9/5-6 - 2004  - pp.69-101  - doi:10.3166/isi.9.5-6.69-101
TITRE
Qualité de conception des bases de données relationnelles avec UML

RÉSUMÉ
La qualité de la conception des bases de données relationnelles est fondée sur la théorie de la normalisation et la traduction d'un modèle E/A. L'OMG propose le métamodèle CWMTM pour décrire avec UML les données persistantes, permettant de décrire le schéma d'une base de données relationnelle et de produire le script SQL correspondant. Nous avons mené une étude comparative des AGL ObjecteeringTM , RoseTM et MegaTM qui implantent les propositions de CWMTM . Ces AGL ne prennent que partiellement en compte les règles de normalisation : des clés sont fausses, d'autres omises, des attributs admettent des valeurs nulles. Nous présentons le plan de test qui a servi de base à cette étude comparative. En conséquence, nous proposons une normalisation alLégée (normalisation_L) qui préserve la minimisation de la redondance, et permet d'améliorer la qualité de la conception assistée de bases de données relationnelles. Nous détaillons sa mise en oeuvre pour l'identification par valeur des objets et pour la traduction d'un diagramme de classes. Nous utilisons la méthode B pour donner une spécification formelle de notre proposition, prouver sa correction et contribuer à démontrer la faisabilité du calcul des clés.


ABSTRACT
Quality issues in database design refer to normalisation theory and to E/R model translation. The OMG CWM meta model applies to UML specification of persistent data, allowing the designer to describe the schema of a relational data base. We compare how three CASE tools: Objecteering, Rose and Mega implement the CWM meta model. None is fully compliant with the normalisation theory. We give the test plan we designed for the comparison and present the results. Consequently, we define a normalisation-light process, that relaxes constraints from the genuine normalisation theory and contributes to enhance the quality of computer aided database design. We discuss how to specify a complete system for identifying objects by value and derive the data base schema from a UML class diagram. We use the B-method to give a formal specification of our proposal, prove the correctness of the specification and contribute to demonstrate the feasibility of the keys computation.


AUTEUR(S)
Marie-Christine LAFAYE, Jean-Yves LAFAYE, Jean-Pierre PAILLARD, Sabirou TÉOURI

MOTS-CLÉS
SGBD relationnels, normalisation, qualité de conception, UML, CWMTM, méthode B.

KEYWORDS
relational database, normalisation, quality of design, UML,CWMTM , B-Method.

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 12.5 €
• Non abonné : 25.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (385 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier