ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique

APPEL À
CONTRIBUTION
Décisions, argumentation et traçabilité dans l’Ingénierie des Systèmes d’Information
En savoir plus >>
Autres revues >>

Ingénierie des Systèmes d'Information

Networking and Information Systems
1633-1311
Revue des sciences et technologies de l'information
 

 ARTICLE VOL 20/4 - 2015  - pp.113-139  - doi:10.3166/isi.20.4.113-139
TITRE
La méthode MAIN+ pour la digitalisation de la collaboration

TITLE
The MAIN+ method for collaboration digitalization

RÉSUMÉ

La dématérialisation touche aujourd’hui à de nombreux aspects de la vie quotidienne et de l’activité en entreprise. C’est le cas d’un grand nombre de processus qui nécessitaient la collocalisation des participants et sont maintenant exécutés à différents moments et à différents endroits. Ce phénomène de la dématérialisation (virtualisation ou encore « digitalisation ») de processus est de plus en plus important et les chercheurs commencent à en étudier les multiples aspects. Un de ces aspects, critique pour les entreprises, est la dématérialisation des processus collaboratifs étant donné que les équipes virtuelles deviennent de plus en plus fréquentes. Ce papier introduit la méthode MAIN+ (Method to Analyze of INteractions Plus) basée sur la science de conception ; une nouvelle approche de digitalisation de la collaboration permet la virtualisation des processus collaboratifs et l’aide à la sélection des outils en fonction des situations collaboratives. En effet, face à une explosion des technologies de la collaboration proposées et une disparité réelle dans leur usage, le choix des outils adéquats à chaque situation devient difficile pour les entreprises surtout dans une logique d’harmonisation des usages. Depuis une dizaine d’années, cette méthode a été développée, évaluée et affinée à l’aide d’une série d’expérimentations sur le terrain. Elle a le mérite d’apporter une vraie solution et une réelle valeur ajoutée pour les organisations dans la résolution de ce problème. L’article présente plusieurs artefacts utiles, qui fournissent des contributions pratiques, et les directions pour la recherche future.



ABSTRACT

Many aspects of society in general and business in particular are increasingly becoming digitalized (virtualized) as large numbers of processes that historically required participant collocation are now executed across time and space. This phenomenon of process virtualization is becoming increasingly important and scholars have begun study it in earnest from multiple perspectives. One critical aspect for businesses is digitalization (virtualization) of collaboration processes as virtual teams become more prevalent. This paper presents the concept of Process Virtualization Modeling (PVM) by presenting a Design Science approach for collaboration called Method to Analyze of INteractions Plus (MAIN+) that focuses on the practical aspects through which collaboration digitalization takes place and reports on a ten year study on collaboration process virtualization and tool selection. This PVM approach was iteratively developed, evaluated and refined based on results from a series of lab and field studies. The method facilitates virtual team selection of the most appropriate portfolio of information systems capabilities to allow them to effectively support key tasks both in collocated and distributed collaborative situations whatever the form of collaboration. The paper presents several useful artifacts that provide practical contributions for business and directions for future research.



AUTEUR(S)
Imed BOUGHZALA, Nicholas C. ROMARO

MOTS-CLÉS
digitalisation, modélisation pour la dématérialisation des processus, travail collaboratif, équipes virtuelles, technologies collaboratives, science de conception.

KEYWORDS
digitalization, process virtualization modeling, collaborative work, virtual teams, collaboration technology, design science.

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 12.5 €
• Non abonné : 25.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (207 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier