ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique

APPEL À
CONTRIBUTION
Décisions, argumentation et traçabilité dans l’Ingénierie des Systèmes d’Information
En savoir plus >>
Autres revues >>

Ingénierie des Systèmes d'Information

Networking and Information Systems
1633-1311
Revue des sciences et technologies de l'information
 

 ARTICLE VOL 19/3 - 2014  - pp.149-153
TITRE
Gaia, validation des données. Un milliard d’étoiles, de pixels et de mégaoctets

TITLE
Gaia, data validation. One billion stars, pixels and megabytes

RÉSUMÉ

Gaia est un ambitieux projet spatial européen, qui s’appuie sur les observations d’un satellite ayant été lancé le 19 décembre 2013 depuis Kourou. Son but premier est une profonde amélioration de la connaissance de notre galaxie, la Voie lactée, de sa structure, son histoire et son évolution, et sa méthode principale est l’astrométrie. Ses atouts sont l’amélioration d’un facteur 10000 du nombre d’étoiles mesurées par le premier (et seul) satellite astrométrique, Hipparcos, et d’un facteur 100 en précision. Les mesures astrométriques de Gaia lui permettront de voir en 3D les positions et les vitesses d’un milliard d’étoiles de notre Galaxie. Il pourra également obtenir les paramètres physiques (température, gravité de surface, composition chimique, voire âge, masse) pour un grand nombre d’entre elles. Cette enquête exhaustive inclura des étoiles exotiques ou dans des phases d’évolution de très courte durée, ainsi que plusieurs milliers de naines brunes ou de planètes extrasolaires. Plus près de nous, Gaia dressera une carte détaillée du Système Solaire, via l’observation de plus de trois cent mille petits corps, en améliorant jusqu’à 30 fois la précision de leur orbite, ce qui est particulièrement d’intérêt pour les astéroïdes géocroiseurs. Au-delà de la Voie lactée, Gaia va observer les supernovas et les quasars plus brillants que la magnitude 20, et imager de nombreuses galaxies. La mission Gaia va conduire, via l’observation continue du ciel pendant 5 ans, à l'acquisition d'une énorme quantité de données complexes et beaucoup plus précises qu’actuellement, celles-ci étant néanmoins soumises à des erreurs de mesure nécessitant un traitement statistique adapté : quelques dizaines de milliard de paramètres à déterminer à l’aide des centaines de milliards d’observations. Un des défis du traitement des données Gaia – la transformation de la télémétrie brute du satellite en données scientifiques – représente une tâche énorme en termes d'expertise, d'effort et de puissance de calcul dédiée (Brown, 2012). Pour traiter ces données : un consortium d’analyse de données (DPAC), comprenant plus de 400 chercheurs ou ingénieurs de 24 pays européens, la France représentant un tiers des membres et ayant développé plus de 3 millions de lignes de code depuis 2006. La complexité du traitement est suffisamment importante pour justifier une validation en profondeur du contenu des Catalogues produits avant leur mise à disposition de la communauté scientifique. Cette tâche de validation sur plus d'un milliard d’objets avec une si grande variété de données, est elle aussi complexe et difficile à effectuer sans des outils algorithmiques et statistiques adaptés. Une approche interdisciplinaire (astrophysique, informatique, statistique) a été menée pour produire de tels outils de validation qui seront d’ailleurs également appliqués, avec peu d’adaptation, à l’exploitation scientifique ultérieure du Catalogue.



AUTEUR(S)
F. ARENOU, C. BABUSIAUX, J. BERTHIER, J.-M. CORNUET, P. DI MATTEO, D. HESTROFFER, C. REYLÉ, C. ROBERT, A. ROBIN, J. ROUSSEAU, I.-C. SHIH, R. STOICA, L. YEH, K. ZEITOUNI

MOTS-CLÉS
astrostatistique, fouille de données.

KEYWORDS
astrostatistics, data mining.

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 12.5 €
• Non abonné : 25.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (37 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier