ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Ingénierie des Systèmes d'Information

Networking and Information Systems
1633-1311
Revue des sciences et technologies de l'information
 

 ARTICLE VOL 17/1 - 2012  - pp.7-9
TITRE
PRÉSENTATION. Géomatique et ingénierie de l’information. Objets mobiles et réseaux spatiaux

RÉSUMÉ

La géomatique est un espace de recherche interdisciplinaire au sein duquel collaborent géographes, informaticiens, géomaticiens, agronomes, écologues, archéologues, etc. Les problématiques de représentation, modélisation, acquisition, intégration, analyse et visualisation de données s’instancient dans cet espace, avec les spécificités liées aux domaines d’application que sont l’urbanisme, le développement durable, l’aide à la décision pour l’aménagement du territoire, la planification des systèmes et services de mobilité, dans des espaces complexes et dynamiques, intégrant de multiples dimensions, spatiale, temporelle, humaine, etc.

Ce numéro spécial regroupe des articles sélectionnés à l’issue de l’édition 2010 de la conférence internationale de géomatique et analyse spatiale SAGEO (Spatial Analysis and GEOmatics)1 organisée à Toulouse du 17 au 19 novembre par les Unités mixtes de recherche DYNAFOR2 et GEODE3 sous l’égide des GdR MAGIS4 (Groupement de recherche « Méthodes et applications pour la géomatique et l’information spatiale »), I35 (Information, Interaction, Intelligence) et GdR-E S46 (GDR européen « Spatial Simulation for the Social Sciences »), ce qui atteste bien de l’interdisciplinarité de la communauté.

Le thème général de la conférence « Outils, méthodes et modèles en géomatique pour la production de connaissances sur les territoires et les paysages » a été décliné à travers cinq sessions thématiques (Analyse spatiale 2D et 3D ; Simulation spatiotemporelle ; Fouille de données et classification automatique ; Geoweb et cartographie collaborative ; Qualité, métadonnées, ontologies) regroupant 22 présentations orales, complétées par 15 posters. Deux conférenciers invités ont partagé leurs réflexions sur a discuté des relations entre la complexité des modèles et les incertitudes sur les données utilisées dans le contexte des impacts du changement climatique et de l’utilisation des terres sur le cycle de l’eau. Robert Gilmore Pontius (Clark University, Worcester, USA) a attiré l’attention de la communauté scientifique sur l’importance d’admettre la présence d’erreurs dans les données et les modèles, se basant sur une analyse de treize modèles prédictifs de changements d’occupation des terres ; il a également invité à expliciter les critères d’acceptabilité des modèles en relation avec la résolution spatiale des données utilisées.

[...]



AUTEUR(S)
Claude MONTEIL, Martin PAEGELOW, Florence SÈDES

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (28 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier