ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique

APPEL À
CONTRIBUTION
Décisions, argumentation et traçabilité dans l’Ingénierie des Systèmes d’Information
En savoir plus >>
Autres revues >>

Ingénierie des Systèmes d'Information

Networking and Information Systems
1633-1311
Revue des sciences et technologies de l'information
 

 ARTICLE VOL 15/3 - 2010  - pp.7-10
TITRE
ÉDITORIAL

RÉSUMÉ
Ce numéro propose des travaux de recherche récents dont l’objectif global est de renforcer la prise en compte de l’aspect distribué et collaboratif des systèmes d’information (SI). Les systèmes d’information sont le socle structurant des entreprises au sein desquelles ils sont conçus et déployés. Leur conception, les modèles sous-jacents et les plates-formes technologiques utilisés pour leur mise en œuvre ont des retombées de plus en plus prégnantes pour l’entreprise elle-même et ses différents métiers. Le terme entreprise doit, à l’heure actuelle, être considéré au sens large puisqu’il regroupe des instances qui peuvent être virtuelles, distribuées, ou encore coopérantes. Dans ce contexte, les SI, sans perdre de leur qualité, se doivent d’être ouverts, évolutifs, mobiles et interopérants tout en préservant leur utilisabilité par l’ensemble des acteurs interagissant avec ceux-ci. En outre, la fusion de plus en plus grande entre l’entreprise et son SI fait de la question de l’alignement aussi bien organisationnel qu’informationnel une des étapes essentielles de la construction et de l’évolution des SI. L’alignement organisationnel se décline en particulier en termes d’urbanisation des SI et à travers la modélisation et la gestion des processus d’entreprise. Quant à l’alignement informationnel, il induit un enrichissement considérable des informations gérées, de leurs types et de leurs sémantiques. Les trois premiers articles abordent selon différents points de vue les organisations virtuelles. Les deux premiers articles traitent des processus collaboratifs et des protocoles d’interaction mis en oeuvre afin de permettre aux organisations virtuelles qualifiées de systèmes de système d’interagir de manière flexible. Le troisième article, quant à lui, s’intéresse à la caractérisation, au niveau intentionnel, des différentes organisations participant à une organisation virtuelle. Dans le premier article, Sébastien Truptil, Frédérick Bénaben et Hervé Pingaud présentent une architecture de système d’information collaboratif (SIC). Cette architecture se base sur le concept de système de systèmes (SdS) pour offrir un cadre conceptuel qui favorise la formulation du problème d’architecture de SIC et, de là, établir une interopérabilité entre partenaires. Cette vision architecturale est validée par son application à la construction d’un système d’information de médiation (SIM) agile et flexible permettant la gestion de crise.

AUTEUR(S)
Khalid BENALI

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (70 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier